Journal intérieur pendant le confinement

La période que nous vivons est inédite, et avouons-le, difficile à vivre pour certains. Loin du collège, de ton quotidien, de tes amis, je te propose de créer ton ‘journal intérieur’, qui t’accompagnera tout au long de ce confinement.

Bien entendu, ce journal sera personnel, ce n’est pas une rédaction, ni un travail d’écriture qui serait relevé ou noté. Il ne te sera pas demandé d’en communiquer le contenu, à moins que tu le veuilles, pour apporter ton témoignage.
Je te soumets une liste d’idées possibles, ce ne sont bien sûr que des propositions dont tu peux te saisir ou non, tes idées originales sont les bienvenues !

  • En ce qui concerne la forme de ton journal intérieur : à toi de choisir celle qui te correspond le mieux : cahier, format informatique, copies simples assemblées ensemble …
     
  •  En ce qui concerne le contenu de ton journal intérieur :

Tu peux choisir le format du journal quotidien (en mettant la date chaque jour par exemple). Chaque page écrite de ton journal peut être accompagnée de collages, dessins, croquis…
Ton journal peut évoquer des sujets très divers.
Quelques propositions, là encore, à toi d’en créer de nouvelles :

  •  Ce qui te manque dans ce quotidien inhabituel (jouer au ping-pong avec les copains, les rires à la cantine, les trajets en bus, …)
     
  • Ce que tu apprécies (avoir un rythme moins ‘rapide ‘ que d’habitude, gérer ton travail à ton rythme, téléphoner aux amis, à la famille…)
     
  • Tes rapports avec les gens qui partagent ton confinement (tes parents, frères, soeurs, ou autre...)
     
  • La ‘redécouverte’ de ta maison/ de ton appartement/ de ton jardin : comment tu apprécies, ou non, le fait de pouvoir préparer un potager ? faire la cuisine ? faire des jeux de société ? faire de la gym ? ...
     
  • Ce qui te marque dans cette période : un film que tu as vu et dont tu veux parler ? les informations quotidiennes qui te stressent ? une activité que tu ne connaissais et que tu découvres ? (la couture, la pâtisserie, le jardinage, la belote, que sais-je encore ?)

Bref, tu l’auras compris, l’idée est de te constituer un journal qui te permettra de conserver un souvenir, un témoignage de cette période, qui, on l’espère, restera unique dans notre histoire !


Les professeures de Français.